Un espace festif et pédagogique organisé pour les enfants au cœur des camps de réfugiés du Kurdistan d’Irak.


Des ballons colorés jetés en l’air, portés par les rires des enfants, voilà un bien joyeux chaos débordant d’énergie et de vie. Derrière ce moment festif, c’est toute une reconstruction collective qui est à l’œuvre dans les camps de réfugiés kurdes.

Loin d’être de simples récréations où les enfants échappent durant un instant à la dureté de leurs vies; le sport, les jeux, les arts, la danse, le théâtre et les chants sont autant d’activités qui contribuent à réduire les traumatismes, favorisent la résilience et le vivre ensemble, lorsqu’elles sont pensées avec des objectifs pédagogiques.

Avec l’aide de la Fédération Léo Lagrange, la Fondation participe depuis 2015 au développement de cette éducation non-formelle dans les camps de réfugiés du Kurdistan d’Irak grâce à la formation d’animateurs réfugiés. Ces derniers s’évertuent depuis à offrir aux enfants le goût des autres et leur ouvrent la voie à des avenirs d’espoir et de paix.


 

Voir également