Sabino Gualinga du peuple Kichwa de Sarayaku en Equateur


« Des fleurs contre le pétrole » 

Est-ce un écho de poésie hippies qui résonne ? Cette clameur s’élève en réalité des profondeurs de la forêt amazonienne en Equateur.

Depuis plus de  50 ans le peuple autochtone Kichwa de Sarayaku, lutte et résiste contre la ruine de leurs territoires ancestraux et de leur culture par les activités extractivistes des grandes compagnies pétrolières. Loin de la vision utilitariste qui mène ces multinationales à asservir l’ensemble du vivant et bousculer ses équilibres, les Kichwas de Sarayaku, défendent un tout autre rapport à leur milieu de vie ! 

Symbole de vie face à la destruction, ils ont planté aux limites de leurs territoires des arbres fleuris qui portent le nom de leurs ancêtres. Frontière colorée, visible à terme depuis le ciel, Sisa Nambi, « le chemin des fleurs » protègent les savoirs de la communauté. Poétique et puissant, le chemin ouvre la voie de la métamorphose pour une « Forêt Vivante », Kawsak Sacha, libérée des dogmes productivistes, à nouveau riche de son harmonieuse diversité.


Voir également