Livret réalisé par Niki de Saint Phalle pour sensibiliser à la lutte contre le Sida en 1990


Des dessins hauts en couleur pour donner à voir une terne réalité, associée à la Fondation dans ce combat, Niki de Saint Phalle œuvre grâce à son art pétillant pour déconstruire les idées reçues autour du SIDA. Initié avec la campagne de prévention « Sauvons l’Amour » lancée en 1991, l’engagement de la Fondation dans cette lutte contre le virus et sa transmission effrénée s’est incarné dans de multiples actions.

Convaincue par la force évocatrice de l’art et de sa poésie, des représentations théâtrales sont mises en scène pour sensibiliser les populations les plus touchées tandis que des séances de formation sont organisées pour informer les femmes de nombreux pays des réalités du Sida et des moyens de s’en protéger.

D’humain, l’engagement devient politique dans les années 2000 lorsque la Fondation participe à une grande campagne pour questionner le prix des traitements et d’accessibilité des médicaments contre le virus dans les pays les plus pauvres. En demandant aux laboratoires et aux politiques de s’impliquer, elle condamne ces inégalités et affirme que la santé aussi est un droit humain !


 

Voir également