Au milieu d’un champ de rose, le collectif Buzuruna Juzuruna, lauréat du Prix Danielle Mitterrand 2020, sème les graines de la souveraineté alimentaire au Liban. 


Des sols que l’on essore jusqu’à l’épuisement, des semences qui dégénèrent, une biodiversité empoisonnée, avec la dépendance alimentaire et les inégalités, la Terre n’est malheureusement plus Nourricière pour tou.te.s.

Le collectif Buzuruna Juzuruna a entendu l’appel étouffé de trop nombreux paysans obligés de fuir la faim. « Nos graines sont nos racines » en arabe, un nom qui éclaire avec poésie leur message revendicatif et le fil de leurs engagements. Dans une région bouleversée par les conflits, Buzuruna Juzuruna sèment les graines de la souveraineté alimentaire aux côtés de dizaines de familles libanaises et syriennes.

A travers la préservation de semences paysannes et la création d’une ferme-école agroécologique autogérée, ils démontrent qu’il est possible de (re)créer collectivement un équilibre avec la Terre, et faire perdurer un héritage agricole qui permette de nourrir l’Humanité pour les siècles à venir !


Voir également