Dans 85% des grandes villes françaises, le prix de l’eau a augmenté plus vite que l’inflation entre 2011 et 2014. Et, dans une ville sur deux, la hausse est même deux fois supérieure. C’est ce qui ressort de l’enquête réalisée par France Libertés et 60 millions de consommateurs auprès de 130 villes, dont les principaux résultats sont présentés dans le numéro d’avril du magazine. L’agglomération du Grand Évreux, Bar-le-Duc, Agen, Chaumont, le Puy-en-Velay, Annecy et Albi sont en haut de la liste, avec une poussée située entre 19% et 37%. Si l’augmentation moyenne des prix est en partie imputable à la hausse de la TVA, elle n’explique pas tout : déterminer l’évolution du prix de l’eau relève avant tout de choix politiques locaux, d’une stratégie à long terme qui fait trop souvent défaut. Par ailleurs, l’étude montre que la part de l’abonnement pénalise les petits consommateurs. Dans certaines villes, comme Avignon ou Foix, une personne seule paie le mètre cube d’eau 40% plus cher qu’une famille de 4 personnes !

Pour obtenir ces informations, France Libertés et 60 millions de consommateurs ont adressé un courrier aux services d’eau des 150 principales villes de France pour obtenir leurs rapports annuels publics 2010 et 2013 sur le prix et la qualité du service de l’eau et de l’assainissement (RPQS). En l’absence de réponse, nous avons fait appel à nos lecteurs des villes concernées pour qu’ils nous adressent leurs factures d’eau.

Nous avons ainsi pu reconstituer les prix du service de l’eau au 1er janvier 2011 et au 1er janvier 2014 dans 130 villes, soit une population de 14 millions d’habitants – bien plus si l’on prend en compte les habitants des communautés de communes et des agglomérations dont elles font partie.

Nous avons alors éditer un tableau qui permet de comparer dans ces villes l’évolution du prix du m3 d’eau TTC et du montant de la facture totale du service de l’eau entre 2011 et 2014 sur la base d’une consommation de 120 m3 par an, volume qui sert de référence au calcul du prix de l’eau et représente la consommation moyenne d’une famille de 4 personnes.

Il permet également de comparer les prix de la consommation moyenne d’une personne seule, soit 50 m3. Ces informations permettent de constater qu’un petit consommateur (50m3) paie son m3 d’eau plus cher qu’un gros consommateur (120m3). Au mieux, il paie le même prix. Cela est dû au poids de la part fixe (l’abonnement) dans la facture.

 

Retrouvez le tableau complet dans le dossier de presse ci-dessous :Dossier de presse enquête sur le service public de l’eau

Voir aussi