La Fondation Danielle Mitterrand est partenaire de l’ouvrage « A quoi sert la philanthropie? Richesse privée, action publique ou mobilisation citoyenne » de Didier Minot, publié aux Éditions Charles Léopold Mayer (ECLM).

Les riches ont depuis toujours légitimé leur situation en faisant preuve de générosité. Mais l’invention de la philanthropie, au XVIIIe siècle, s’accompagne de l’émergence d’une pensée tournée vers l’essor de l’économie privée, le progrès par la science et la domination politique de la bourgeoisie. Au XIXe et au XXe siècle, chaque fois que les grandes fortunes se sont multipliées sans frein, la philanthropie s’est développée dans un double mouvement de justification des inégalités et de traitement privé de la question sociale.

Didier Minot s’interroge sur les dangers de la toute-puissance du philanthro-capitalisme. Il réaffirme, dans un contexte de crise sociale et environnementale, la nécessité de l’action publique et de la prise en compte des mobilisations climatiques et sociales. Il décrit l’action des fondations alternatives qui, malgré des moyens limités, apportent un appui déterminant à ces forces émergentes et contribuent ainsi à la construction d’une alternative globale.

Biographie de l’auteur

Didier Minot, ingénieur agronome de formation, travaille depuis quarante ans sur les démarches participatives, à travers le développement agricole, puis l’aménagement du territoire, le développement local et l’éducation citoyenne. Il a été chargé de mission à la Datar, directeur du Cridel puis de l’Ecole des territoires et, pendant dix ans, président et animateur de RECit (Réseau des écoles de citoyens), qui s’est constitué en 2002 à Porto Alegre en lien avec l’expérience De Paulo Freire. Il participe activement, depuis 2010, à l’animation du Collectif des associations citoyennes.

Prix : 19 €

Disponible en librairie !

Nombre de pages : 206
ISBN : 978-2-84377-222-1
EAN13 : 9782843772221
ECLM : DD239

En savoir plus

Voir aussi