Au cœur de la campagne de collecte alimentaire menée par les autochtones Krenak (Brésil) : l’ouverture à l’autre et la recherche d’une Terre sans maux.

Un des paniers alimentaires qui seront distribués avant noël.

Le peuple autochtone Krenak du Brésil fait campagne pour collecter des paniers alimentaires de base pour en faire don aux personnes en difficulté suite à la Covid 19 dans la région autour de Resplendor. Une initiative que la Fondation Danielle Mitterrand salue par le symbole fort de cette campagne : la solidarité.

Cette campagne, menée par l’Institut Shirley Djukurnã Krenak, fait suite au constat de la grande difficulté dans laquelle se trouvent de plus en plus de familles au Brésil suite à la Covid 19. La paupérisation rend compliqué l’accès à l’alimentation et pose des enjeux majeurs de droits humains basiques. L’objectif de cette campagne de solidarité avec les familles paupérisées de la région est donc de livrer des paniers alimentaires de base les 23  et 24 décembre, juste avant noël.

Pour rappel, le peuple Krenak est lui-même dans une situation très difficile notamment depuis 2015, année de l’effondrement d’un barrage de déchets miniers ayant causé la pollution massive de leurs terre et du fleuve Rio Doce qui était au centre de leur mode de vie, spiritualité et culture. Nous avions appuyé les Krenak dans leur lutte pour dénoncer l’extractivisme en cours dans le Minas Gerais à l’origine de ce crime environnemental, connu pour être le pire de toute l’histoire du Brésil.

Geovani et Daniel Krenak lors du Forum alternatif mondial de l’eau à Brasilia en 2018 tenant une pancarte « Watu [nom du fleuve Rio Doce en langue Krenak] vie et mort d’un fleuve sacré »

Malgré le fait que la situation ne s’améliore pas pour les Krenak toujours dans l’incapacité de jouir pleinement du fleuve du fait des niveaux de pollution (le fleuve est considéré comme mort), toujours atteints au plus profond de leur être suite à ce désastre commis par une multinationale avide de profits avec la complicité de l’Etat brésilien qui ne pense qu’à sa croissance, les Krenak ont souhaité se mobiliser face aux difficultés vécues par d’autres suite à la Covid 19. Ils ont donc décidé de mener cette campagne de solidarité face à l’injustice et la gravité de la situation de nombreuses familles paupérisées par la crise en cours. Shirley Krenak résume bien cela : « bien que le peuple Krenak ait d’autres priorités pour le village, aucun des autochtones ne ferme les yeux sur la grave situation dans laquelle de nombreuses familles de Resplendor se trouvent, oubliées par les pouvoirs municipaux, étatiques et fédéraux. »

Photo de la guerrière Shirley Krenak

 

L’institut s’inscrit clairement dans une action symbolique et sait pertinemment qu’il ne va pas régler de tels enjeux à lui seul. Toutefois, il était important pour les Krenak d’affirmer cette solidarité et de faire comprendre cette logique de recherche d’une « Terre sans maux ». Shirley résume ainsi la philosophie derrière cette action de distribution alimentaire : « Puisse cette campagne de collecte alimentaire véhiculer la valeur de l’accueil à toute l’humanité. De nombreuses familles ont besoin d’aide. Et nous savons que la force de l’union populaire peut faire une grande différence. Plus de haine pour la terre. »

Si vous aussi, vous souhaitez faire un don, contacter l’institut par mail  institutosdk@gmail.com 

Photo à la une – © Peuple Krenak

Voir aussi