#10. Rendre l’eau à la terre : éclairages et alternatives 

Le 5 novembre 2015, un barrage de rejets miniers rompait dans l’État brésilien du Minas Gerais, provoquant la mort de 19 personnes, ravageant plusieurs villages, et polluant pour des années le fleuve Rio Doce.

Bresil Minas Gerais

Deux ans plus tard, les sinistrés, communautés locales et peuple autochtone krenak entre autres, vivent toujours d’une aide d’urgence, voient leur droit à l’eau bafoué et leur territoire dévasté. Pendant ce temps, aucun dirigeant de l’entreprise Samarco, responsable du barrage, n’a été jugé.

Cette semaine, dans le cadre de notre partenariat Rendre l’eau à la terre : éclairages et alternatives, Altermedias revient sur ce crime dont les conséquences écologiques et humaines sont encore loin d’être réparées…

Lire l’article sur le site internet de Basta !

Voir également