En effet, Coca-Cola utilise des glycosides de stéviol, des édulcorants issus de la Stévia, dans sa boisson Coca Life. Ce sont les Guaranis qui ont découvert les propriétés sucrantes de la plante et sont donc détenteurs de ce savoir traditionnel. Pourtant, Coca-Cola ne prévoit aucun partage des bénéfices qu’ils réalisent en utilisant leur savoir. France Libertés, Public Eye, SumOfUs et Pro Stevia Schweiz ont lancé la campagne internationale Share Stevia pour inciter les entreprises à négocier avec les Guaranis. Signez la pétition ici.

captain_hook_conference_de_presse.jpg

« C’est vrai que la Stévia a un goût amer » a remarqué le Capitaine Crochet lors de la cérémonie de remise des prix qui s’est tenue à l’occasion de la COP13 de la Convention sur la diversité biologique au Mexique le 9 décembre dernier.

La cérémonie est organisée chaque année par la Coalition contre la biopiraterie. Clarins a également reçu le prix de la catégorie « Biopirates les plus cupides » (Greediest Biopirates Award).

 

Rendez-vous sur le site internet des Captain hook Awards pour connaître les autres gagnants, dans les catégories « Biopiraterie digitale » (Digital Biopiracy Award), « Pire comportement gouvernemental » (Worst Government Behaviour Award) et « Double jeu » (Two Faces Award).

hookawards_2016poster_v8_4web_2_.jpg

Voir également