France Libertés publie une nouvelle brochure pour tout comprendre sur le cas de biopiraterie Couachi en Guyane.

En 2015, France Libertés- Fondation Danielle Mitterrand s’est opposée à un brevet de l’Institut de Recherche pour le Développement. Ce brevet porte sur les proprié­tés antipaludiques de la plante Quassia Amara identifiées en Guyane grâce à l’apport de savoirs traditionnels. Il constitue un cas flagrant de biopiraterie.

Par ce brevet, l’institut de re­cherche s’approprie des savoirs médicinaux et ne reconnait pas l’apport des populations au­tochtones et locales. En 2018, l’Office Européen des Brevets, chargé de trancher l’affaire, a considéré de manière surprenante le brevet comme valide. Cette décision montre à quel point les droits des peuples autochtones sont aujourd’hui encore loin d’être respectés.

France Libertés-Fondation Danielle Mitterrand a porté un recours contre cette décision qui, nous l’espérons, permettra de révoquer ce brevet biopirate.

 

 

Couachi - Biopiraterie - Guyane

 

Retrouvez la brochure en PDF : Le cas de biopiraterie Couachi en Guyane

EnglishThe Couachi plant – a case history of biopiracy

Español : El caso de biopirateria del couachi en la guayana francesa

Voir aussi