France Libertés et 60 millions de consommateurs publient, pour la toute première fois, la carte des dérogations aux normes de qualité de l’eau potable.

La qualité de l’eau du robinet est très encadrée en France. Pourtant, des centaines de communes bénéficient de dérogations leur permettant, en toute légalité, de délivrer une eau non conforme, dépassant les seuils limites en nitrates, arsenic, atrazine, glyphosate ou autres polluants.

À partir des données fournies par le Ministère de la Santé, nous présenterons l’ensemble des dérogations en cours. Celles-ci sont accordées pour trois ans par les préfets, et parfois renouvelées jusqu’à deux fois. Plus d’un millier de dérogations, réparties sur 419 communes, étaient ainsi recensées à l’automne 2012.

Pour faire avancer la transparence sur cette pratique inquiétante, les initiateurs de l’Opération transparence sur l’eau appellent les particuliers à interroger leurs élus sur d’éventuelles dérogations en cours et à faire remonter l’information.
 


L'eau potable de votre commune fait-elle l'objet d'une dérogation ?

 

À propos de l’Opération transparence : l’Opération transparence sur le prix de l’eau a été lancée en mars 2011 par France Libertés, 60 millions de consommateurs et Owni. Grâce à l’analyse des milliers de factures adressées par les particuliers, elle a permis de pointer l’inégalité des tarifs de l’eau, mais aussi de l’information délivrée aux usagers. La seconde phase de l’Opération transparence, lancée en mars 2012 et dont les résultats seront présentés en mars 2013, concerne la qualité de l’eau potable.
 

Voir également