Le 6 octobre 1987, 72 jeunes garçons jummas (peuples autochtones du Bangladesh, opprimés) arrivaient en France, exfiltrés de camps de réfugiés en Inde et étaient confiés à des familles françaises. En cette date anniversaire, Paul Nicolas vous invite à la présentation de ses deux livres concernant les Jummas, écrits sur la base de son doctorat de géographie.

⇢  La fabrique d’une minorité : les Jummas au Bangladesh explique comment les Jummas ont été, dans l’histoire, mis à l’écart et progressivement dépossédés de leur territoire et de quelle façon ils sont encore aujourd’hui opprimés au sein du Bangladesh.

La fabrique d’une communauté transnationale: les Jummas entre France et Bangladesh montre pourquoi et comment les 72 jeunes jummas sont arrivés en France. Il rend compte des diverses manières dont ils ont trouvé place en France, explique comment et pourquoi ils ont gardé des liens et formé une petite communauté. Il décrypte les raisons, les difficultés et les conséquences des retrouvailles avec leurs familles biologiques et explique pourquoi les trois quarts d’entre eux se sont mariés avec des femmes jummas.

Les peuples Jummas 6 octobre

À l’heure où la situation reste, pour les Jummas, des plus difficiles au Bangladesh, cette présentation sera l’occasion de mettre en lumière le sort de cette minorité opprimée, trop méconnue en France. Cette soirée sera enfin une occasion, à partir de cet exemple, de réfléchir sur l’accueil en France de migrants venus de pays où ils sont opprimés.

Informations pratiques :

  • le samedi 6 octobre 2018 à 16h
  • au café 108 – librairie des Orgues, 4 impasse Joinville, 75009 Paris
  • Entrée libre

➤ En partenariat avec les Éditions L’Harmattan

➤ Avec le soutien des associations Jummas Ajha, European Jumma Indigenous Council, Peuples des collines, les Amis des Jummas, La Voix des Jummas et du GITPA

Voir aussi