La Fondation France Libertés participe aux rencontres « Résistances des peuples autochtones et écocide » organisées par le collectif Mémoire-Vérité-Justice Rhône-Alpes en partenariat avec le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère.

Les luttes des peuples amérindiens et leur convergence avec celles pour la protection de la planète

RÉSISTANCES DES PEUPLES AUTOCHTONES ET ÉCOCIDE

Le respect de la terre, de l’eau et de la vie est un des piliers essentiels de la culture des peuples autochtones. C’est également aujourd’hui un enjeu majeur pour la communauté internationale.

Le système climatique et son équilibre sont menacés par la dégradation de la forêt amazonienne et de la biodiversité, mais c’est aussi la survie des peuples autochtones face à l’atteinte à leurs droits fondamentaux qui est en jeu : les deux causes se rejoignent, l’enjeu est planétaire.

Les peuples autochtones agissent dans les instances nationales et internationales pour dénoncer les violations de leurs droits, valoriser leurs cultures et porter leurs solutions face au grand défi de la protection de la planète. Depuis plusieurs années, des juristes et des mouvements citoyens proposent d’instituer dans les juridictions internationales le « crime d’écocide ».

Une table-ronde « Luttes des peuples autochtones, protection de l’environnement, droits de la terre »

Les participants

Daiara TukanoDAIARA TUKANO du peuple Tukano (Brésil).

Artiste, activiste et communicatrice- coordinatrice de la Radio Yandê.

Titulaire d’un master en Droits humains, cher- cheuse en droit à la mémoire et à la vérité des peuples amérindiens. Une des premières femmes à avoir été initiée à la spiritualité traditionnelle du peuple Tu- kano, étudiant les médecines sacrées.


Fernanda KaingangFERNANDA KAINGANG du Peuple Kaingáng (Brésil).

Avocate militante au sein du mouvement autochtone depuis 2000. Spécialiste en droits des peuples amérindiens et protection du patrimoine culturel, matériel et immatériel. Conseil- lère juridique d’organisations amérindiennes et consultante pour des organismes de coopération internationale.


Marine CalmetMARINE CALMET (France).

Juriste de l’association Nature Rights, droits des peuples autochtones en Guyane et contre les projets Montagne d’or et forage de Total, droits de la nature et crime d’écocide.

 


Marion VeberMARION VEBER (France).

Responsable des Programmes de la Fondation Danielle Mitterrand, défense et promotion des droits des peuples autochtones, lutte contre la biopiraterie, défense des Droits humains et biens communs du vivant face à l’extractivisme.

 


Jaider EsbellJAIDER ESBELL du Peuple Makuxi (Brésil).

Artiste visuel et art-activiste.

Depuis 2009, il travaille dans le domaine de l’art et de la culture amérindienne. En 2016, il remporte le prix PIPA Online d’art contemporain. Depuis, il maintient son atelier ouvert à plusieurs artistes amérindien-ne-s.


GUILLAUME DURIN (Suisse). Coordination Climat Justice Sociale, collectif BreakFree.

Informations pratiques

  • Mardi 9 avril 2019 à 18h
  • Palais du parlement à Grenoble, 4 place Saint-André, Grenoble
  • En partenariat avec le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère – Maison des Droits de l’Homme

Téléchargez le programme complet des rencontres

Voir aussi