L'eau,tellement évidente. D’un simple geste, elle coule en abondance, à la mesure de tout ce que nous consommons, sans attention, sans retenue. Et pourtant, quels symboles recouvrent l’élément et son plantureux lexique. Fruit de convoitise, objet de fabuleux profits, combien de conflits a-t-elle pu susciter ? L’évidence mérite toujours que l’on s’y penche d’un peu plus près. Encore faut-il qu’une petite étincelle survienne pour éclairer un nouveau
chemin.

L’eau n’a pas de prix est à la fois le récit de la création d’une régie publique de l’eau, et une boite à outil à
disposition des usagers et des élus, pour faire sauter les fausses entraves au passage en régie publique de la gestion de l’eau potable.

Gabriel Amard est aujourd’hui secrétaire national du Parti de Gauche, et l’un des fondateurs de l’association d’élus « La gauche par l’exemple » Attaché au noncumul des mandats dans le temps ; après avoir été élu successivement maire de Viry-Chatillon, conseiller régional d’Île de France puis conseiller général de l’Essonne, il se consacre à la présidence de la communauté d’agglomération Les lacs de l’Essonne.

174_tract_ebl.pdf

Voir aussi