En 1969, la première centrale nucléaire de l’Inde a été ouverte à Tarapur. Dans un élan patriotique émotionnel, les paysans locaux ont donné leurs terres fertiles.

Aujourd’hui, plus de quarante ans plus tard, la deuxième génération de ces fermiers  manifeste à Tarapur afin de pouvoir subvenir à leurs besoins élémentaires. Les ténèbres se sont abattues sur la ville qui fournit de l’énergie au pays, loin du merveilleux rêve promis.

Ce qui s’est passé à Tarapur doit servir d’alerte au monde entier. Sur toile de fond d’un paradis sur terre détruit par la main de l’homme afin de satisfaire son avidité, ce documentaire présente un monde inconnu, une réalité cachée et une nature détruite.

Le réalisateur de ce film a obtenu cette année au Brésil le Yellow Oscar Award du Uranium Film Festival.

Rendez-vous pour la projection du documentaire High Power : mardi 15 octobre à 19h30 : salle Jean Dame, 17 rue Léopold Bellan – 75002 Paris (Métro Sentier).

En deuxième partie de soirée sera projeté le film « Quarter Number 4/11 » de Ranu Gosh.

Découvrez la bande annonce
 

high_power_projection_film_nucleaire.jpg

Voir aussi