Anne-Marie Sendic, administratrice de notre fondation et Présidente de la fondation Chamangá, est décédée dans la nuit de samedi à dimanche. France Libertés perd une grande amie et une ardente militante des droits humains et de l’éducation.

Anne-Marie avait rejoint notre conseil d’administration et avait bâti un partenariat étroit entre France Libertés et sa fondation Chamangá.

Engagée depuis plus de 30 ans auprès des Tupamaros, résistants uruguayens à la dictature et ardents constructeurs d’un Uruguay démocratique, social et égalitaire, elle fonde Chamangá en 2000. Elle a pour objectif de permettre à la jeunesse, notamment la plus défavorisée, de réaliser leurs vocations et de contribuer au développement social et humain de leur pays. A ce jour, la fondation Chamangá a déjà permis a plus de 350 jeunes n’en n’ayant pas les moyens économiques, de toutes les provinces du pays, de réaliser leurs études, et surtout leurs vocations, de bénéficier d’un accompagnement de qualité et de contribuer à travers des milliers d’heures de bénévolat encadré aux actions de nombreuses associations du pays.

Jusqu’à son dernier souffle, Anne-Marie s’est impliquée avec une grande détermination et une énergie incroyable  dans sa fondation. Elle était une source d’inspiration pour nombre d’entre nous et pour des milliers d’Uruguayens.

France Libertés poursuivra bien entendu son partenariat avec la fondation Chamangá.

Toute l’équipe bénévole et salariée de la fondation adresse ses plus sincères condoléances à sa famille, ainsi qu’aux membres de la fondation Chamangá.

Anne Marie Sendic

Voir aussi