11 millions d’habitants sans eau ! C’est ce qu’a failli vivre la ville brésilienne de São Paulo en 2014. Une pénurie d’eau aux conséquences plus que préoccupantes…. Le changement climatique et la main de l’homme en sont sans doute en grande partie responsable.

« Et puis un jour, l’eau s’est arrêtée », c’est le titre d’une grande enquête publiée par Bastamag, dans le cadre d’une série de reportages en partenariat avec France Libertés.

Justine RicherJustine Richer est chargée du programme « Eau Bien commun » à France Libertés. Elle répond aux questions de Philippe Boury pour Fréquence Terre.

Il faut revoir toute la place de l’eau et sa gestion au sein des sociétés. Il faut que l’on arrive à une gestion démocratique, à une application du droit à l’eau, pour que chacun puisse avoir accès à l’eau. L’eau doit contribuer à la solidarité entre les communautés et ne pas amplifier les inégalités. 


Retrouvez toutes les émissions « Monde Solidaire » diffusées sur la webradio Fréquence Terre.

Voir aussi