Télécharger le compte-rendu des rencontres !

 

Résumé de ces rencontres

Nous avons accueilli une délégation de ramasseurs brésiliens de matériaux recyclables, en nous concentrant cette année sur la question du rôle de l’économie sociale et solidaire dans la prévention et la gestion des déchets.

Ces rencontres, qui s’insèrent dans la recherche-action « Déchets et Citoyenneté », avec la perspective d’une comparaison des différents modèles de l’ESS dans la filière déchets, mis en œuvre en Ile-de-France et au Brésil, ont pris la forme de visites, échanges, débats publics, séminaires et interventions dans des collèges.

Cette semaine de rencontres a confirmé la conviction de la Fondation que, pour avancer chez soi, il faut des regards extérieurs. Elle a également montré qu’il reste beaucoup à faire afin que nos visions et modes de gestion des déchets évoluent vers un niveau social et démocratique digne de celui atteint par le mouvement lancé par les catadores brésiliens.

Oise

Trois catadores, accompagnés de traducteurs bénévoles, ont été accueillis par les Ateliers de la Bergerette et le Conseil Général de l’Oise pour un programme de deux jours bien remplis.

Jeudi à Beauvais, des animations ont eu lieu au Collège Fauqueux, dans le cadre du programme départemental Jeunes Ecocitoyens, avec la ressourcerie « les Ateliers de la Bergerette ».

Vendredi matin, une réunion a eu lieu au collège Henri Beaumont, avec des responsables départementaux et du collège de l'agenda 21, des cantines, ainsi que des agents d'entretien. Celle-ci a été suivie d’une visite d'un site de compostage, d'un jardin, d'une mare (outils pédagogiques) et d’échanges sur l'éducation à l'environnement et à la citoyenneté. L’après-midi, les catadores ont pu découvrir les Ateliers de la Bergerette. Les Ateliers et les catadores ont exprimé leur souhait commun de continuer les échanges franco-brésiliens sur l'éducation au développement durable au-delà des rencontres.

Lors de la soirée de clôture à l’Hôtel du Département, les présidents du Conseil Général de l’Oise et de France Libertés ont souligné l'intérêt du travail fait par des structures de l'économie sociale et solidaire, telles les Ateliers de la Bergerette, et celui du mouvement des catadores brésiliens. « Déchets et Citoyenneté est un thème capital pour l'avenir de nos sociétés, au nord comme au sud » a indiqué Yves Rome. De son côté, Gilbert Mitterrand a rappelé que « nous avons beaucoup à apprendre des catadores ».

 

Paris

Le weekend du 1er et 2 juin s’est déroulé avec deux acteurs de terrain : la Débrouille Compagnie a accueilli les Brésiliens au Jardin partagé du Parc Hérold (Paris XIXe) pour discuter d’un projet de collecte sélective alternative. L’association AMELIOR a reçu la délégation pour une rencontre autour de l’activité des biffins, cousins français des catadores. Nous leur avons rendu visite à plusieurs reprises, dans différents lieux, multipliant ainsi les échanges.

 

Plaine Commune

La journée de lundi était consacrée aux structures de l’économie sociale et solidaire (ESS) travaillant sur le réemploi et l’art de la récup’. Nous avons ainsi rendu visite à la Fripouille à Aubervilliers et aux ateliers de l’association Déchets d’Arts à Saint-Denis. Nous avons également réuni élus et agents de Plaine Commune autour du projet de ressourcerie de la communauté d’agglomération, où les acteurs ont pu recueillir les réactions et idées des Brésiliens.

Le 4 juin, une journée de réflexion et d’échanges « Déchets, Economie sociale et solidaire & Territoires : quelles politiques publiques et quelles inclusions sociales ? » était co-organisée par la Communauté d’agglomération Plaine Commune et France Libertés, en partenariat avec l’association Enda Europe et la Chaire d’Economie Sociale et Solidaire de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée.

Cet événement s’est déroulé dans le cadre de la recherche-action « Déchets et Citoyenneté » et a réuni environ quatre-vingt acteurs de terrain, chercheurs, représentants de collectivités locales, catadores et citoyens. Ouverte par la Sénatrice Aline Archimbaud et l’Ambassadeur du Brésil en France, José Maurício Bustani, cette journée a donné lieu à des débats d’une grande richesse, insistant sur l’importance de donner plus de place à l’ESS dans la prévention et la gestion des déchets.


Télécharger le programme de la journée

Essonne

Les deux dernières journées se sont déroulées en Essonne, sous le haut patronage de Monsieur Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé de l'Economie sociale et solidaire et de la Consommation, avec le soutien et la participation du Conseil Général de l’Essonne et du Groupe SEMARDEL. Elles ont permis d’explorer et de comparer les alternatives proposées par les structures de l’ESS et les sociétés d’économie mixte (SEM) pour la gestion des déchets.

La visite de la recyclerie « Les Portes de l’Essonne », gérée par la Régie de Quartier, a démontré comment, avec l’appui fort d’une communauté d’agglomération, une recyclerie peut se développer et devenir un acteur local majeur du ré-emploi et de l’insertion. La visite de l’Ecosite de Vert-le-Grand, géré par les filiales du Groupe SEMARDEL, nous a dévoilé la force économique et industrielle d’une SEM qui s’efforce d’agir dans l’intérêt général.

Notre troisième et dernière réunion publique s’est tenue le 5 juin à Ris-Orangis, rur la thématique : « L’économie des déchets : qui changera les choses ? »

Nous avons tenté de répondre à cette question en croisant les regards français et brésiliens, en débattant principalement sur trois questions :  

• Quelles stratégies pour créer des activités économiques pérennes et qui servent l’intérêt général dans le domaine de la valorisation des déchets ?
• Quel rôle pour l’économie sociale et solidaire dans la prévention et gestion des déchets ?
• Comment changer nos regards pour une transformation des métiers des déchets ?

Convaincu de l’intérêt de s’inspirer des initiatives hors de son territoire, le Conseil Général a rappelé l’éthique et la démocratie favorisées par les structures de l’ESS. De même que France Libertés, ce nouveau partenaire a exprimé son souhait de continuer les échanges avec les ramasseurs de matériaux recyclables brésiliens pour favoriser l’ESS et concrétiser ensemble la transformation des métiers des déchets en Essonne.


Télécharger le programme du colloque

Voir aussi