En janvier 1994, l’EZLN prend la tête des populations indiennes du Chiapas qui se soulèvent pour revendiquer la reconnaissance de leurs droits politiques, civils, sociaux et culturels.

Danielle Mitterrand défend le combat des zapatistes à toutes les tribunes qui lui sont offertes, et rédige un livre, intitulé Ces hommes sont avant tout nos frères, pour conter sa rencontre avec le sous-commandant Marcos et les communautés indiennes en rébellion, et faire connaître leur cause.

Après les massacres de populations indiennes en décembre 1997, France Libertés dénonce les violations répétées des droits fondamentaux des populations indiennes au Chiapas et mène des actions de sensibilisation en faveur de la démocratisation de la région.

En novembre 1999, France Libertés participe à la Commission civile internationale d’Observation des Droits de l’Homme qui remet un rapport à Mary Robinson, Haut commissaire des droits de l’Homme à l’ONU, sur la situation du Chiapas. Parallèlement à ces actions en faveur des communautés indiennes, France Libertés soutient de nombreux projets de santé, d’aide alimentaire, d’éducation aux droits de l’Homme.

Voir aussi