France Libertés dispose de trois modes d’action complémentaires : sensibiliser, plaider et agir. Ayant déjà soutenu des centaines d’actions de terrain durant ses 27 ans d’existence, le soutien à des projets de terrain passe désormais par des appels à propositions.

Pour la fondation, le soutien aux projets a toujours été une relation à double sens. Bien sûr, son rôle consiste à soutenir financièrement des actions d’intérêt général, mais la fondation n’a jamais négligé la capacité des communautés et organisations partenaires de nous étonner et nous apprendre des concepts et pratiques portés et utilisés ailleurs et que notre société occidentale ne connaît pas ou plus.

En 2010, France Libertés a ainsi lancé son premier appel à propositions « Eau, bien commun de l’humanité » qui visait le soutien aux acteurs travaillant à la promotion du droit d’accès à l’eau, à sa préservation et à sa gestion démocratique. Les treize projets (1 en Afrique du Sud, 1 en Guinée, 1 en Ouganda, 1 en Bolivie, 1 au Chili, 1 en Colombie, 1 au Pérou, 3 en Inde, 1 en Moldavie et 1 transnational) se sont achevés fin 2012.

En septembre 2013, France Libertés a lancé un deuxième appel à propositions « Ce que les populations autochtones ont à dire sur leur droit à l’eau » pour le financement de micro-projets œuvrant à la promotion et défense du droit à l’eau et à l’assainissement des populations autochtones. Neuf micro-projets ont été sélectionnés (1 au Togo, 1 en Ouganda, 1au Bangladesh, 3 en Inde, 1 au Mexique, 1 au Paraguay et 1 au Chili) et seront mis en œuvre au cours de l’année 2014.

En mars 2014, France Libertés a lancé un troisième appel à propositions « le droit à l’eau face aux activités extractives ».

Le soutien aux projets cherche à appuyer des organisations dans la mise en œuvre d’actions de défense des droits humains et des biens communs du vivant. Cela se traduit par un appui financier et un accompagnement offerts aux communautés impliquées dans leurs efforts pour disposer de leurs richesses (en particulier l’eau) et pour préserver leurs modes de vie et connaissances traditionnelles. Outre cet aspect, nous souhaitons mettre en lumière les solutions visionnaires propres aux projets afin de promouvoir des modèles de société alternatifs plus humanistes et écologiques et amener à repenser les paradigmes dominants.

Voir également