En février 2018, une nouvelle lettre d’information a vu le jour. L’ambition de cette newsletter est de diffuser, de manière horizontale, les actualités liées au respect des droits des Peuples Autochtones de Guyane. Pour cela, elle s’appuie sur des expertises qui clarifient les enjeux relevant des revendications des Peuples Autochtones.

Cette initiative est née d’une conviction, celle qu’il est nécessaire aujourd’hui d’encourager la circulation de ces informations. A terme, nous espérons que cette démarche aboutira à la création d’un réseau juridique et associatif large, et, ainsi, au renforcement des liens entre les experts qui soutiennent les Peuples Autochtones.

Cette lettre d’information a été lancée par Alexis Tiouka, amérindien de Guyane, et compte parmi ses rédacteurs Marion Veber, chargée du programme « Droits des peuples » à France Libertés, Leandro Varison, juriste à France Libertés, et Marine Calmet de l’association NatureRights.

Deux numéros sont déjà parus.

  • Lettre d’information n°1 – février 2018

Au sommaire :

– Mise en place du Grand conseil coutumier, les enjeux de cette élection
– 21 et 22 février : Action de la Fondation France Libertés contre la biopiraterie, procédure orale devant l’Office européen des brevets sur le cas Couachi.
– Procédure contre le permis d’exploitation d’or sur la commune de St Laurent du Maroni au Lieu-dit Boeuf mort : le collectif Or de question engage un bras de fer judiciaire

Téléchargez la lettre information Guyane n°1 (en PDF)

  • Lettre d’information n°2 – avril 2018

Au sommaire :

– Création de l’Office foncier amérindien, quelles sont les perspectives ?
– Permis de chasse et respect des droits des Peuples Autochtones
– Biopiraterie : retour sur le cas Couachi et information sur le rôle du Grand Conseil Coutumier

Téléchargez la lettre d’information Guyane n°2 (en PDF)


Si vous souhaitez recevoir la lettre d’information dans votre boite mail ou pour tout autre demande d’information, contactez Marine Calmet – marine.calmet@hotmail.fr – 06.89.24.03.99.

Voir aussi