Veolia et la Saur ont de nouveau été condamnées pour réduction de débit d’eau pour impayés dans deux foyers. Les tribunaux d’instance de Lens (pour Veolia) et de Perpignan (pour la Saur) ont condamné les entreprises à verser respectivement 4.000 euros et  9.000 euros d’amende aux victimes.

En effet, depuis la loi Brottes de 2013, couper l’eau ou réduire son débit pour impayé est illégal dans les résidences principales. Mais certaines entreprises de l’eau continuent leurs pratiques.

Justine Loubry

Justine Loubry, volontaire à France Libertés, accompagne au quotidien les personnes victimes de coupures d’eau dans leurs démarches pour faire valoir leurs droits.

Elle répond aux questions de Philippe Boury pour Fréquence Terre.

« Malheureusement, tous les matins, on constate que ces pratiques continuent, et ne semblent pas s’arrêter, même si elles deviennent moins nombreuses. »


Retrouvez toutes les émissions « Monde Solidaire » diffusées sur la webradio Fréquence Terre.

Voir aussi