Au sein de France Libertés, l’année 2018 a été riche en débats, échanges et décisions concernant les chemins à suivre ces prochaines années, dans un monde qui bascule.

Proposer, urgemment, d’autres horizons justes et solidaires face au modèle prédateur qui plonge le vivant et la planète vers leurs disparitions. C’est, en quelques mots, la vision à long terme que s’est donnée France Libertés suite à ces échanges. Elle va orienter les actions de la fondation pour les années à venir.

La fondation Danielle Mitterrand fait donc le choix de donner la priorité à son action politique de transformation du monde, de s’attaquer aux causes, aux racines des injustices. France Libertés  participe avant tout à la construction d’autres mondes, loin des formations politiques, proche des peuples et des mouvements sociaux, prônant la diversité des approches, des luttes et des modes de pensées.

Ainsi, France Libertés a choisi pour missions pour les 3 prochaines années de dénoncer le modèle prédateur dans lequel nous vivons et les atteintes aux droits humains et au vivant, de promouvoir les alternatives existantes portées par les peuples, soutenables pour tous les êtres vivants, et d’accompagner ces porteurs d’alternatives démocratiques et soutenables.

La Fondation s’appuiera sur son expérience et ses actions en faveur de l’eau bien commun, des droits des peuples autochtones, du peuple kurde, pour mettre en œuvre ses missions, avec les droits humains et les communs comme boussole.

7 ans après le décès de sa fondatrice, la fondation Danielle Mitterrand poursuit plus que jamais la résistance face aux injustices et à l’uniformisation du vivant, pour la construction d’un monde solidaire et juste. Nous espérons vous compter toujours parmi nous pour relayer ces luttes, les nourrir, les critiquer, les soutenir. Vous pouvez d’ores et déjà le faire en diffusant la campagne Justice for Krenak ou en faisant un don à notre fondation. Merci pour votre soutien.

Joyeuses fêtes de fin d’année.

Jérémie Chomette, Directeur général de la Fondation France Libertés