Le radicalisme utopique

A l’heure où les conditions de vie sur Terre sont en jeu, menacées par la destruction effrénée du vivant et les dérèglements climatiques nées de la toute-puissance d’un système économique productiviste ; à l’heure où se propagent les régimes autoritaires et les inégalités, où les libertés s’amenuisent rongées par les multiples rapports de domination et où les conflits sociaux et les violations de droits humains se renforcent, il est nécessaire de créer une rupture.

Ensemble, agissons pour un radicalisme utopique !

Parce qu’il faut affirmer une rupture franche avec le système néolibéral et productiviste, engageons une métamorphose radicale, démocratique, écologique et solidaire. Il est urgent de donner droit de cité à d’autres imaginaires, à d’autres récits, à d’autres pratiques et d’affirmer notre communauté de destin universel !

C’est cela l’utopie radicale : le fruit d’une métamorphose profonde de nos manières d’être au monde et de le penser qui pourra nous permettre de franchir ensemble le mur de l’argent et du profit.

Pour un nouveau rapport au Vivant

La Fondation appelle à changer notre rapport au vivant pour réinventer la place de l’humain au sein du reste du vivant et sortir du dualisme dépassé entre Nature et Culture qui a invisibilisé les interdépendances qui lient l’ensemble des êtres du vivant. Pour redonner vie aux écosystèmes, à la (bio)diversité et reconnaître les droits de la nature, nous devons renouer des alliances les non-humains pour réapprendre à coexister dans des relations harmonieuses et émancipatrices et prendre soin de notre maison commune.

Pour un nouveau rapport aux Autres

La Fondation appelle à changer notre à l’Autre, tandis que les intolérances et les discriminations s’exacerbent, nous devons tisser des relations libérées de toute forme de domination. Pour remettre au cœur de nos sociétés la solidarité et l’empathie, réaffirmer la richesse que constituent nos diversités, construire une nouvelle justice sociale et économique basée sur la coopération, l’entraide et la solidarité.

Construire des Commun(s)

Alors que le pouvoir et les profits sont accaparés par une minorité, nous devons repenser nos façons de « faire » société et concevoir d’autres formes de développement basées sur notre capacité à agir et décider ensemble. Pour faire vivre le commun, le promouvoir et bâtir des sociétés égalitaires fondées sur l’implications de toutes et tous y compris les non-humains et les éléments qui structurent les maillons fragiles des équilibres vivants dans lesquels nous vivons.