60 millions de consommateurs et France Libertés organisent une enquête citoyenne collaborative pour établir "une cartographie complète des prix du service de l'eau". Cette campagne est d’autant plus important que d’ici 2015 les contrats d'un grand nombre des communes arrivent à échéance. Trouver des informations sur le prix du service de l’eau et comprendre sa facture relève du parcours du combattant, les disparités de prix vont de 1 à 7 selon les communes.
Si la loi prévoit que "chaque citoyen puisse accéder aux informations sur l’eau qui coule de son robinet", aujourd’hui encore l’accès à ces données est loin d’être simple.

L'enquête a commencée le 22 mars, date de la Journée Mondiale de l'Eau. Elle devrait permettre de savoir combien coûte l’eau, commune par commune, quels services se cachent derrière ce prix, qui gère l’eau… Une synthèse des résultats sera présentée en mars 2012 à Marseille pendant le Forum Alternatif Mondial de l’Eau. Mais d’ici là vous pouvez participer et trouver des informations sur le site www.prixdeleau.fr, développé par OWNI. Il s’agit de compléter petit à petit  les informations dont dispose l’Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) par une collecte de données citoyennes, tout en sensibilisant les élus locaux sur la thématique du service de l’eau.

En quelques semaines, le site a recensé plus de 7 000 participations. Petit à petit, au fur et à mesure de l’accumulation des factures scannées par les participants, la carte citoyenne comment à rassembler des données pour l’ensemble du territoire. Si certains résultats peuvent paraître surprenants, les dernières anomalies devraient disparaître avec le temps et les contributions, et devenir statistiquement utilisable.

Pour continuer à faire de cette opération un succès nous avons besoin d’aide. C’est en rassemblant un maximum de données que nous réussirons à obtenir une carte réaliste, proche du coût réel pour l’usager du service de l’eau en France et qui permettra des comparaisons entre les communes et les régions.

Aujourd’hui, nous cherchons à multiplier les participations sur le terrain, et pour réussir à mobiliser un maximum de citoyens à organiser une mobilisation au travers de référents départementaux en leur offrant un outil de cartographie locale qui peut leur apporter des informations surprenantes sur leur territoire et entrainer du débat avec les amis, leurs voisins et leurs élus.

Le débat sur le service de l’eau s’inscrit pleinement dans l’actualité, notamment avec la mobilisation contre l’exploitation des gaz de schiste, c’est en prenant le temps de nous intéresser au fonctionnement du système de gestion de l’eau en France que nous pourrons nous assurer de sa qualité et de sa pérennité.
 

Voir aussi