Le Pacte pour la Transition regroupe 32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques et plus justes.

Ces mesures ont été rédigées par 60 organisations, et un comité d’experts, à la suite d’une large consultation citoyenne (1 135 citoyens tirés au sort), afin d’inspirer et d’accompagner les habitants et les élus locaux qui souhaitent œuvrer à transformer les communes de France.

La Fondation Danielle Mitterrand a participé à la rédaction des mesures #8 et #10.

Le Guide « Pacte pour la Transition »

Le Guide « Pacte pour la Transition » publié par Le Collectif pour une Transition Citoyenne en Janvier 2020 a été rédigé par Julie Bideux, Aliette Lacroix, Théo Rougier et Marie Seiller.

Il est accessible ici : GuidepourlaTransition

 

Un guide de 32 mesures pour une transition écologique juste

Le « Pacte pour la transition » est composé de 32 fiches techniques qui permettent la mise en pratique et l’accompagnement des communes pour leur transition.

Les propositions du Pacte pour la transition sont guidées par 3 principes :

  • Principe A : Sensibilisation et formation à la transition,
  • Principe B : Co-construction des politiques locales,
  • Principe C : Intégration des impacts à long terme et de l’urgence climatique et sociale.

Les mesures sont, quant à elle, regroupées en fonction de leur niveau d’action : services publics, écologie, accès au droit et démocratie.

 

La Fondation Danielle Mitterrand a rédigé la mesure n°8 et la mesure n°10 pour la défense du vivant et de l’eau

  • La mesure n°8 s’intitule « préserver et développer les trames vertes (couvert végétal), bleues (cycles de l’eau) et noires (éclairage) pour redonner sa place au vivant sur le territoire » et met l’accent sur la nécessité de donner de l’importance à tout ce qui n’est pas activité humaine. Il s’agit de donner la possibilité au vivant de se réapproprier l’espace humain. La trame verte pour réintroduire le végétal en ville, la trame bleu pour respecter le cycle de l’eau et la trame noire pour respecter la nuit et limiter la pollution lumineuse.

 

  • La mesure n°10 s’intitule « protéger la ressource en eau, en assurer une meilleure qualité et un accès garanti à toutes et tous, en la considérant comme un bien commun » et rappelle qu’il est urgent que la gestion de l’eau soit municipale afin de réguler les gâchis d’eau, porter des projets plus solidaires et installer des structures plus résilientes.

 

Depuis mai 2019, plus de 1 700 communes ont répondu favorablement à l’appel.

Pour participer à la création locale de ces mesures : https://www.pacte-transition.org/#pacte

Voir aussi