France Libertés-Fondation Danielle Mitterrand, en collaboration avec Emmaüs International et le Mouvement Utopia, ont imaginé un moyen simple permettant de se déplacer librement par-delà les frontières : le Passeport de Citoyenneté Universelle.

Ce document permettrait à toute personne qui le détiendrait de pouvoir franchir les frontières sans visa et de s’installer librement sur un territoire. Cela demande un engagement volontaire des Etats et des citoyens en faveur d’une citoyenneté universelle.

La liberté de circulation et d’installation doit être reconnue comme un droit fondamental. Utopia entend en faire un élément-clé pour la constitution d’un nouvel espace politique parmi 5 éléments : un accès universel aux droits et bien fondamentaux, une nature et des ressources préservées, une souveraineté alimentaire garantie, le développement de nouveaux espaces de démocratie, et enfin la liberté de circulation et d’installation, dont la citoyenneté universelle est un pilier.

Les 3 principes du passeport de citoyenneté universelle :

  • 1er principe : Il s’agit d’un document « officiel » délivrés par des Etats favorables à la Citoyenneté Universelle via leurs ambassades dans tous les pays du monde. Ce document a une valeur symbolique et ne donne donc pas accès à des droits particuliers pour celui qui l’obtient.
  • 2e principe : A l’intérieur de ce passeport, figure un texte rappelant les principes de base de la Citoyenneté Universelle, signé par deux « réseaux d’acteurs » : – La société civile : ONG, artistes, chercheurs, citoyens, etc. – Les mouvements politiques ou collectivités territoriales. L’objectif est de créer un rapport de force favorable à cette idée sur tous les territoires.
  • 3e principe : Les principes de la Citoyenneté Universelle et les droits associés s’appliquent pour les ressortissants des Etats ayant reconnu et délivré ces passeports.

passeport_citoyennete_universelle.jpg

Dans ce sens, l’Organisation pour une Citoyenneté Universelle (OCU) va être créée dans les prochains jours afin d’asseoir concrètement cette idée de défense de la liberté de circulation et d’installation des personnes.

Nous devons avancer vers une citoyenneté dans laquelle l’humain trouve sa vraie place dans le monde. Ré-offrons à l’humanité sa liberté de se mouvoir !

Voir également