Il y a un peu plus d’un an, Jair Bolsonaro était élu président de la République du Brésil. C’était le 28 octobre 2018. Les Brésiliens portaient au pouvoir cet ancien militaire proche de l’extrême droite. Depuis, ils assistent à un profond bouleversement de leur pays, tant économique, sociétal, environnemental, ou encore sécuritaire.

muriel_perez.jpgMuriel Pérez est photographe et auteure. Il y a un an, elle a passé plus d’un mois aux côtés de ces Brésiliens. Elle témoigne, dans un livre à paraitre prochainement, de l’ascension au pouvoir de Jair Bolsonaro et du ressenti de la population.

Muriel Pérez, vous êtes une ancienne membre de la Fondation France Libertés répond aux questions de Philippe Boury pour Fréquence Terre.

« Il y a sur place des mouvements qui se créent, des gens qui se solidarisent, qui ont envie plus que jamais de ne pas se laisser faire, de parler, de dénoncer. Du coup, beaucoup de mouvements de résistance se sont organisés, des films se sont faits, des collectifs se sont organisés. Il y a énormément de choses qui se passent au Brésil et en dehors du Brésil par les communautés brésiliennes, ou solidaires avec le Brésil. C’est quelque chose qui m’a donné de l’espoir. »


Toutes les chroniques de France Libertés à retrouver sur Fréquence Terre

Logo Frequence terre

Voir aussi