Défendre les droits humains et les biens communs du vivant, c’est l’engagement de la Fondation France Libertés depuis sa création en 1986. Et depuis quelques années, la Fondation a lancé une gamme de produits solidaires destinés à permettre le financement de ses actions. Des jeux, des bijoux, des vêtements, des sacs, font, entre autres, partie des produits disponibles. Aujourd’hui, une gamme de cosmétiques vient compléter l’offre pour mettre en avant la défense des peuples autochtones.

Léna Bauer

Léna Bauer, responsable de la communication à France Libertés répond aux questions de Philippe Boury pour Écolodio.

« C’est une collaboration entre la marque de cosmétiques Aïny et la Fondation France Libertés. On a en vente une dizaine de produits cosmétiques, des gommages, des crèmes, des sérums. Dans tous ces produits, on retrouve des plantes d’Amérique du Sud, et plus particulièrement des Andes et d’Amazonie, qui sont utilisés dans des rituels ancestraux de protection et de guérison.

L’entreprise a noué des partenariats avec les Ashaninkas et les Yaneshas, qui sont des producteurs de Sacha Inchi en Amazonie péruvienne. Pour d’autres plantes, Aïny a noué des partenariats avec d’autres peuples, par exemple le peuple Quechua, qui habite dans la Vallée Sacré autour de Cuzco au Pérou, et qui sont les descendants directs des Incas. »


Toutes les chroniques de France Libertés à retrouver sur Ecolodio.com

ecolodio logo

Voir aussi