La Fondation Danielle Mitterrand – France Libertés a proposé une session sur le thème « marchandisation et privatisation du vivant : appropriation des communs naturels et savoirs associés » lors d’une session de l’Université du Bien Commun. Réécoutez les moments forts des interventions [podcast 1/2].

biopiraterie fleur médicament

 

Dans ce podcast, retrouvez les interventions de :

  • Marion Veber, (responsable des programmes à la Fondation Danielle Mitterrand),

Marion Veber a rappelé la définition du terme biopiraterie et a illustré cette pratique avec l’exemple du cas Couachi en Guyane, combat soutenu par la Fondation Danielle Mitterrand. Elle a souligné la nécessaire réflexion à avoir sur le système mondial capitaliste qui considère la nature comme un ensemble de ressources marchandisables et privatisables et la reconnaissance et valorisation des savoirs des communautés locales, rurales et autochtones.

  • Christophe Pierre, vice-président du Grand Conseil coutumier de Guyane

Suivi de la rediffusion du plaidoyer de Christophe Pierre à l’ONU à l’attention du gouvernement Français pour faire reconnaître les droits des peuples autochtones de Guyane notamment en ce qui concerne les savoirs traditionnels sur la biodiversité.

  • Daniel Joutard, entrepreneur et membre du comité scientifique de la Fondation Danielle Mitterrand

Enfin, Daniel Joutard, créateur de la marque de cosmétiques Aïny a développé la problématique du brevetage des savoirs des peuples autochtones qui voient leurs savoirs traditionnels être appropriés par des entreprises et des laboratoires de recherche. Il a détaillé en quoi son entreprise est une alternative concrète à ce phénomène très courant d’appropriation des savoirs.

Dans la prochaine diffusion, vous pourrez écouter Ludovic Pierre, membre de la Jeunesse Autochtone de Guyane et Thomas Burelli, membre du comité scientifique de la Fondation Danielle Mitterrand et professeur de droit au Canada. L’occasion d’éclairer sur la biopiraterie les problèmes engendrés par la biopiraterie mais aussi de mieux comprendre comment stopper ce phénomène et connaitre les bonnes pratiques déjà mises en place par certains.

 

logo universite bien commun

Voir aussi