Plus de 2 200 personnes ont participé fin août à Grenoble à l’université d’été solidaire et rebelle des mouvements sociaux et citoyens. Soutenue par plus de 300 associations, syndicats et collectifs citoyens, cette université s’est attachée à “renforcer le rapport de force”, à construire des alternatives en préparant des prochaines mobilisations, dans un contexte de réformes gouvernementales.

Jérémie ChometteJérémie Chomette, directeur général de France Libertés répond aux questions de Philippe Boury pour Écolodio.

Le monde associatif fait face à des attaques économiques, les budgets sont en baisse, les subventions d’État sont limitées. Et on a des lois assez liberticides qui sont passées. C’est difficile, mais on se rend compte que c’est le moment d’agir et qu’il faut agir ensemble. C’est pour cela qu’on a répondu présent. On sent que le monde associatif se transforme. Il reste mobilisé mais il agit différemment.

Il y a une pluralité de mouvements, une pluralité d’actions, d’engagements politiques, mais qui rejoignent tous une idée, celle de devoir construire un autre monde qu’il est urgent de faire émerger.


Toutes les chroniques de France Libertés à retrouver sur Ecolodio.com

ecolodio logo

Voir aussi