La saison de ski bat son plein. Mais si des stations ont déjà de la neige en abondance, ce n’est pas le cas partout. De plus en plus de communes d’altitudes ont recours à de la neige artificielle pour offrir aux vacanciers le maximum de pistes accessibles. Et c’est là que cela pose problème. L’utilisation des canons à neige est loin d’être sans conséquence.

Justine RicherJustine Richer est chargée du programme « Eau, bien commun », à France Libertés. Elle répond aux questions de Philippe Boury pour Fréquence Terre.

« Toutes ces réserves locales en eau potable sont utilisées pour les canons à neige. Cela pose des questions éthiques au niveau de l’usage de l’eau, notamment en milieu alpin où les usages sont multiples, de l’usage domestique en passant par l’agriculture, l’hydroélectricité. Des soucis de répartition vont créer des problèmes au niveau de la biodiversité. Est-ce que la priorité collective est celle d’avoir de la neige artificielle pour les sports d’hiver ? »

Retrouvez toutes les émissions « Monde Solidaire » diffusées sur la webradio Fréquence Terre.

Voir aussi