Petit tour d’horizon de quelques points qui nous semblent essentiels pour souligner l’importance des mots lorsqu’on parle des peuples autochtones : certains termes sont à bannir car hérités du passé colonial, d’autres dénotent une dimension néocoloniale, exotisante voire raciste, d’autres encore dépolitisent les enjeux.