#8. Rendre l’eau à la terre : éclairages et alternatives 

Dans le cadre de notre campagne « Rendre l’eau à la terre : éclairages et alternatives », direction São Paulo, gigantesque métropole brésilienne, qui a connu une crise de l’eau historique en 2014. La combinaison de facteurs a finalement mené au scénario du pire, qui, non seulement aurait pu être évité, mais pourrait tout à fait se reproduire …

Sao Paulo

La déforestation massive et continue de la forêt amazonienne a complètement perturbé le cycle de l’eau de la région, participant à la baisse des précipitations. A cette situation environnementale inquiétante s’est ajouté une gestion de l’eau désastreuse et inégalitaire de la part des pouvoirs publics, préférant accorder des tarifs préférentiels aux industries gourmandes en eau plutôt que de privilégier le droit à l’eau de chaque habitant de la métropole de Sao Paulo, soit 11 millions de personnes. Dans ce scénario catastrophe, ce sont une fois de plus les populations les plus vulnérables qui ont été les plus impactées.

Ce coup de projecteur sur la crise de l’eau brésilienne met le doigt sur l’importance de la gestion de l’eau, à la fois dans l’équilibre du cycle de l’eau et du climat mais également dans  le respect du droit à l’eau pour tous.

Lire l’article sur le site internet de Basta ! 

Voir aussi