L’eau et le climat sont intrinsèquement liés. En effet, les perturbations locales du cycle de l’eau modifient les microclimats et contribuent à accélérer le dérèglement climatique global.

C’est pourquoi la Fondation Danielle Mitterrand et le R20 Fonds verts pour les femmes ont décidé de soutenir 6 projets de terrain afin de rétablir l’équilibre du cycle de l’eau et lutter plus efficacement face à l’urgence climatique.

 

L’ONG soudanaise YIKILO est l’une des organisations soutenues dans le cadre du programme « eau et climat ». Le Soudan du Sud est particulièrement vulnérable en raison des conflits incessants et de l’extrême pauvreté. Le pays doit également faire face à une importante déforestation illégale. Cette déforestation contribue fortement à l’augmentation des températures.

C’est dans ce contexte extrêmement difficile que nous avons décidé de soutenir l’ONG Yikilo qui aide les communautés locales à reboiser leur territoire et promeut l’agroforesterie pour réduire l’insécurité alimentaire.

 

Graves inondations ayant touchées le pays ces dernières semaines : « Les inondations sont habituelles en Afrique de l’Est en cette saison, mais un phénomène climatique centré sur l’océan Indien, d’une puissance jamais observée depuis des années, a provoqué dernièrement des pluies dévastatrices. » Source : AFP

 

Yikilo s’est lancé dans une initiative de reboisement et d’agroforesterie qui devrait bénéficier à plus de 300 personnes dans la région d’Aru.

Les objectifs du projet :

  • Des actions de sensibilisation à l’environnement et de formation à l’agro-écologie auprès des communautés.
  • La création et la maintenance de pépinières communautaires avec la plantation de 2 000 arbres.
  • La réduction des conséquences du changement climatique grâce au reboisement.
  • La restauration de la fertilité des sols afin d’assurer la sécurité alimentaire des populations locales, grâces aux cultures vivrières.

En 2019, une pépinière a été créée pour fournir gratuitement des plants d’arbres. A ce jour, 100 arbres ont été plantés pour réduire la perte de biodiversité et atténuer les effets du réchauffement climatique.

Ce projet vise également à réduire la pauvreté grâce à une production accrue de bois, de fruits, de noix et d’huiles alimentaires. Le niveau d’insécurité alimentaire a ainsi baissé grâce aux fruits issus des cultures. On constate aussi une hausse de la fertilité des sols pour les cultures vivrières grâce la reforestation.

 

 

Un projet financé par :

LOGO Fonds vert R20 femmes

Plus d’informations :

 

Voir aussi