10 ans après sa disparition, c’est dans un flot d’émotions et au rythme de poignants témoignages que la mémoire de Danielle Mitterrand a résonné à Cluny. Dans cette ville qui a vu naître son entrée en résistance, des représentant.e.s  des peuples amis  et des proches ont fait revivre le temps d’une journée ses luttes et ses valeurs.

(Re)découvrir Danielle Mitterrand et ses luttes …

 

Le vendredi 26 novembre au soir, le cinéma des Arts de la ville de Cluny s’est rempli de personnes venues saisir l’histoire de l’engagement de Danielle Mitterrand grâce au film de Laurence Thiriat « Danielle Mitterrand, une autre idée de la France ». Une séance qui s’est suivi d’un temps d’échanges avec Gilbert Mitterrand et Laurence Thiriat.

… et célébrer sa mémoire et ses valeurs

La journée du samedi 27 novembre  a été rythmé par des prises de parole de personnalités venues du monde entier témoigner de leur attachement à Danielle Mitterrand.

Marie Fauvet, maire de Cluny, et Gilbert Mitterrand

De chaleureux remerciements à Leslie Stefox pour être venu parler de la lutte pour la fin de l’Apartheid en Afrique du Sud, Fawzi Hariri, chef de cabinet de la Présidence du KRG pour le peuple kurde, Nouera M’Hamed  pour le soutien au peuple Sahraoui ; Azadeh Alemi et Maryam Radjavi pour le Conseil National de la Résistance Iranienne, Ricardo Parvex pour la lutte des exilés politiques du Chili et le grand pianiste argentin, Miguel Angel Estrella.

Leslie Stelfox
Azadeh Alemi
Fawzi Hariri et Aline Pailler
Un public présent en mémoire de Danielle Mitterrand

S’en sont suivies deux table-rondes, animées par la journaliste Aline Pailler, à la rencontre de Danielle Mitterrand l’insoumise et de son héritage !

A travers les mots de Jacqueline Madrelle, vice-présidente de la Fondation et Rodrigue Olavarria, ancien responsable « eau » de la Fondation, est apparue la figure d’une femme déterminée, qui ne renonçait jamais à mener les luttes qu’elle considérait juste et a mobiliser et inspirer autour d’elle.

C’est la force de son héritage, l’importance de sa mémoire et des valeurs qu’elle a transmises, qu’on ensuite mis en lumière Passar Moiran, jeune franco-kurde de la « génération Danielle Mitterrand », Nutan Kumar, représentant jummas arrivé en France grâce au soutien de Danielle Mitterrand et Tatiana, volontaire à la Fondation.

Jacqueline Madrelle, Rodrigue Olavarria et Aline Pailler
Passar Moiran, Nutan Kumar, Aline Pailler et Tatiana Caudron
Gilbert Mitterrand, président de la Fondation, lors de la clôture de la cérémonie

35 ans d’utopies !

L’exposition « 35 ans d’Utopies » a permis de (re)découvrir quelques grandes luttes de la Fondation.

Tout au long de ce séjour clunysois, l’exposition photographique « 35 ans d’Utopies »  a reflété en images l’histoire des 35 ans de la Fondation dans le fantastique cadre des Écuries de Saint-Hugues.

Cette cérémonie hommage a Danielle Mitterrand n’aurait pas été possible sans toutes les démonstrations de gentillesse, sympathie et d’adhésion aux valeurs de résistance et de justice de notre Fondatrice.

Merci à toutes celles et ceux qui, de près et de loin, ont contribué à rendre possible cet hommage. Danielle Mitterrand reste une inspiration pour beaucoup d’entre nous tant sa vision et ses engagements sont aujourd’hui encore d’une exigeante actualité, notamment pour les jeunes générations qui ne l’ont pas connue.

Merci !

Voir également