Le jury, composé de Gilbert Mitterrand, Christiane Taubira, Philippe Starck, Agnès b, Hindou Oumarou Ibrahim et Jacqueline Madrelle, a désigné Rodrigo Mundaca lauréat de la 7ème édition du prix Danielle Mitterrand.RODRIGO MUNDACA laureatUn militant pour la « justice de l’eau » au Chili

En 2010, Rodrigo Mundaca cofonde le Movimiento de Defensa por el acceso al Agua, la Tierra y la Protección del Medioambiente (Mouvement de défense pour l’accès à l’eau, la terre et la protection de de l’environnement), MODATIMA

A sa création, MODATIMA défend les droits des agriculteurs, travailleurs et habitants de la région de Petorca, victimes depuis les années 1990 du vol et de l’accaparement de l’eau par des entreprises de l’agrobusiness, en connivence avec les politiques. La revendication d’une « justice de l’eau » est apparue face aux abus commis par les puissants, qui sont aujourd’hui couverts par les garanties constitutionnelles relatives au droit de propriété ainsi que par le Code de l’eau qui permet la privatisation de l’eau du pays. Le Chili est ainsi l’un des États du monde qui va le plus loin dans la marchandisation et la privatisation de ses eaux. Cela empêche de nombreuses personnes de jouir du droit à l’eau pourtant reconnu en 2010 par les Nations Unies.

MODATIMA cherche à donner de la visibilité aux conflits de l’eau dans la province de Petorca mais aussi au niveau national. La lutte prend de multiples formes : dénonciation au Parlement par la participation à diverses instances, mobilisations et marches internationales pour la réappropriation de l’eau et de la vie, participation à des forums universitaires, des débats avec des experts, des organisations sociales et environnementales et avec les populations des différentes régions du Chili.

Le mouvement se déploie dans tout le pays à partir de 2015. Depuis le Forum Alternatif Mondial de l’Eau de 2018 au Brésil, MODATIMA fait partie de la Red Vida. Ce Réseau de la vie regroupe des organisations de tout le continent américain qui luttent pour la réappropriation de l’eau et la défense des territoires.

Modatima

Un activiste criminalisé et menacé

« La réponse à la lutte pour le droit à l’eau dans la province de Petorca a été la criminalisation, la persécution, la censure et l’intimidation, alors que le droit fondamental à l’accès à l’eau est bafoué en toute impunité, ce qui met en péril la vie des habitants ». Rodrigo Mundaca 

Rodrigo Mundaca a commencé en 2012 à dénoncer les atteintes aux droits humains commises par des responsables politiques locaux et des entreprises qui ont eu des incidences sur l’accès à l’eau des populations rurales.

ModatimaAu cours des trois années suivantes, les autorités chiliennes ont engagé quatre procédures pénales à son encontre parce qu’il avait dénoncé publiquement l’exploitation illégale de l’eau dans la province de Petorca. Il a été condamné à 61 jours de prison pour diffamation à l’issue de l’une de ces procédures. Sa peine a été assortie d’un sursis à condition qu’il se présente à la police chilienne tous les mois pendant un an et paye une amende.

En mars 2015, Rodrigo a été agressé physiquement et en mars 2017, il a reçu un appel téléphonique lors duquel son interlocuteur a déclaré : « On va te tuer enfoiré, on va te tuer. » En 2017, Amnesty International a intégré Rodrigo Mundaca dans le cadre de sa campagne mondiale Soutenez leur courage, qui vise à renforcer la reconnaissance et la protection des défenseurs des droits humains dans le monde.

Rodrigo Mundaca et la Fondation Danielle Mitterrand : une vision partagée

el agua no se vendeLe prix Danielle Mitterrand récompense, chaque année, un acteur de la société civile ayant contribué à la construction d’un monde plus juste.

Pour Gilbert Mitterrand, Président de la Fondation Danielle Mitterrand et membre du jury, « c’est un choix qui vient du cœur. L’engagement de Rodrigo Mundaca est radical et humaniste, comme l’était celui de Danielle Mitterrand ».

Pour Jérémie Chomette, le directeur de la Fondation Danielle Mitterrand, « l’action de Rodrigo Mundaca est une source d’inspiration pour la construction d’un monde plus juste. Nous sommes fiers de lui remettre ce prix ».

La cérémonie de remise du Prix Danielle Mitterrand se déroulera le mercredi 20 novembre 2019, entre 16h30 et 19h30, à la Bellevilloise, 19-21 rue Boyer, 75020 Paris.

Je m’inscris à la cérémonie !


 

Voir aussi