La Fondation Danielle Mitterrand – France Libertés affirme son soutien à Pierre Serne  qui depuis deux ans est la cible d’un cyberharcèlement par des groupuscules d’extrême droite (appels au meurtre, insultes homophobes et racistes).

Pierre Serne est membre du conseil d’administration de la Fondation Danielle Mitterrand, il a été conseiller régional d’île-de-France de 2010 à 2019.

En 2016, Pierre Serne a porté un recours suite à la décision du STIF (Syndicat des Transports d’Ile-de-France) et de sa présidente Valérie Pécresse de supprimer la réduction solidaire des transports pour les personnes bénéficiaires de l’Aide médicale d’État.  En 2018, le tribunal administratif de Paris donne droit au recours et supprime la décision prise par le STIF. Cette mesure entraine un déchainement de l’extrême droite contre Pierre Serne.

Face à la violence de ce cyberharcèlement, Pierre Serne a déposé une plainte avec constitution de partie civile pour « injure publique en raison de l’orientation sexuelle » et « provocation à la haine, à la violence ou à la discrimination à raison de l’orientation sexuelle».

Le harcèlement dont Pierre Serne est la cible n’est malheureusement pas un cas isolé. En Europe, de plus en plus d’élus sont menacés et agressés par des militants d’extrême-droite.  La chaine franco-allemande Arte a réalisé un reportage sur ce phénomène : « Des maires dans le viseur de l’extrême droite », dans lequel Pierre Serne apporte son témoignage. Ce reportage est visible sur le site d’Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/084751-005-A/arte-regards-des-maires-dans-le-viseur-de-l-extreme-droite/

L’équipe de la Fondation Danielle Mitterrand – France Libertés apporte toute son amitié et son soutien à Pierre Serne.

Voir aussi