Communiqué

 

 

Une délégation composée de membres de la Fondation Danielle Mitterrand, d’élus locaux et régionaux ainsi que de représentants de municipalités et d’ONGs s’est rendue au Nord et à l’Est de la Syrie (ainsi qu’au Kurdistan d’Irak) fin mai.

Cette mission, à l’initiative de la Fondation, d’une dizaine de jours avait pour objectif principal de tisser des liens de solidarité concret entre acteurs locaux (associations, municipalités, coopératives) de la région et municipalités et associations françaises. La délégation s’est rendue à Derik, Qamishlo, Amude, Hassake, Raqqa et Kobane, elle a pu rencontrer de nombreux acteurs, projets et prendre connaissance des enjeux principaux actuels sur le territoire, notamment autour des questions critiques de l’eau et de la reconstruction du territoire après la guerre contre l’organisation État Islamique et les attaques continues de l’État Turc.

Elle a également pu (re)découvrir de nombreux projets inspirants de reconstruction démocratiques, écologiques, inclusifs portés par les populations et institutions locales, en particulier les femmes, à commencer par le projet de marché de femmes que soutient la Fondation à Qamishlo.

Il est inutile de préciser que cette mission, à l’initiative de la Fondation, est totalement indépendante du gouvernement Français et que la délégation ne représentait pas la France comme cela a été clairement précisé à l’ensemble de nos interlocutrices et interlocuteurs.

Des restitutions publiques seront organisées et des articles publiés dans les semaines à venir. Une présentation plus complète du réseau JASMINES, lié à cette délégation, ainsi que de ses membres, sera alors diffusée.

Il est à noter que la délégation a également profité de sa présence dans la région pour rencontrer des représentants des villes et universités de Koya et Soran au Kurdistan Irakien.

 

 

Voir également