Jamais la planète n’aura envoyé autant d’alertes pour sa sauvegarde. Des évènements climatiques extrêmes se déroulent aux 4 coins de la planète depuis maintenant plus d’un an et, de records de chaleur en records de chaleur, sonnent l’alarme pour demander à l’humanité de changer ses modes de vies avant que le dérèglement ne nous emporte tout simplement.

Pourtant, l’actualité ne semble pas s’intéresser à cette réalité. Coincés dans les problèmes de maillots de bains ou les manœuvres plus politiciennes que réellement politiques, les médias n’ont que faire du changement climatique.

Nous devons donc contribuer à faire prendre conscience à nos élites de l’urgence de changer les règles de nos économies. Sans une mobilisation citoyenne collective, peu importent le PIB et la croissance, nos sociétés et nos modes de vie seront rapidement emportés par l’ouragan du changement climatique.

La Fondation France Libertés a décidé de mener ce combat de sensibilisation et d’information pour que chacun puisse se saisir de cette réalité et de l’obligation qui nous est faite de transformer nos modes de vie maintenant.

Nous réfléchissons aussi à utiliser toutes les armes juridiques en notre possession pour obliger notre État et nos entreprises multinationales à concrétiser l’accord de la COP21 car, alors que seuls 23 pays ont ratifié l’accord à ce jour, nous nous rendons compte que tout va trop lentement et que rien n’est réellement fait pour accélérer le processus.

Une des promesses indispensable à tenir est de laisser dans le sol 80% des réserves connues d’énergies fossiles et d’arrêter immédiatement toute prospection. Impossible de tenir les 2 degrés sans l’application de cette décision.

Regardons la réalité en face, nos États et nos entreprises se moquent de cette décision. Obligeons-les à tenir les engagements qui ont été pris et imaginons tous ensemble la société qui sera compatible avec cette décision indispensable quels qu’en soient les difficultés à surmonter et les efforts nécessaires.

Les 9 mois à venir nous emmènent vers une élection présidentielle à haut risque pour la France. La Fondation France Libertés n’aura de cesse d’interpeller tous les candidats républicains pour que le cœur de la campagne ne soit en aucun cas les problèmes de maillots de bain mais bien les décisions programmatiques qui permettront à notre pays de devenir pilote de la lutte contre le changement climatique comme peuvent l’être le Danemark ou le Costa Rica.

Affaire à suivre.

Voir également