Des représentants du peuple Kichwa de Sarayaku (Equateur) et du peuple Lummi et Dene (Etats-Unis), ont participé à la manifestation nautique devant une foule amassée le long du canal.

Cet événement a attiré les médias du monte entier. En marge de la conférence sur le climat, les représentants autochtones ont alerté sur les menaces de l’extraction de ressources naturelles, tant pour la biodiversité que les droits humains sur tout le continent américain. Ils ont lancé un appel aux dirigeants et aux grandes entreprises pour le maintien des combustibles fossiles sous terre, l'importance des droits de la Terre-Mère, et le respect des droits des peuples autochtones.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez consultez notre brochure "Rendre l'eau à la terre pour restaurer le climat" [PDF]
et la capitalisation des rencontres "Eau, Planète et Peuples" [PDF]

Voir également