Il y a plus de 3 ans, le peuple autochtone Krenak a été victime de la plus grande pollution minière du Brésil. Un bassin de stockage de déchets miniers, propriété de la multinationale Samarco, s’est rompu. Des quantités gigantesques de déchets toxiques ont dévasté la vallée du fleuve Rio Doce, où vit le peuple Krenak.

La pollution massive de leurs terres a anéanti la vie quotidienne des Krenak en les privant de leurs moyens de subsistances traditionnels. Les Krenak ne peuvent plus pêcher ni boire ou se baigner dans l’eau du Rio Doce et leurs activités agricoles et économiques sont mises à mal. La destruction de leur fleuve sacré est aussi une blessure spirituelle profonde pour les Krenak dont la culture est intimement liée aux eaux du Rio Doce.

Trois ans plus tard, les droits des Krenak sont toujours violés, les écosystèmes sont détruits, et aucun responsable n’a été condamné.

Infographie - Violation droits Krenak

Afficher l’infographie

Signez l’appel à solidarité !

Voir aussi